Psychologie du sport : La réalisation de soi selon Maslow

Pyramide des besoins de Maslow

A tout moment de l’année, vous êtes nombreux et nombreuses à souhaiter vous remettre en forme et à vous soucier de votre apparence physique. Cette motivation se traduit par une envie soudaine de se sentir en adéquation avec son propre corps et ainsi de mieux accepter le regard des autres. Etre en forme, cela veut dire être bien dans son corps et dans sa tête.

Et si finalement la clé de cet état de plénitude résidait davantage dans l’aspect psychique que physique. Faut-il être bien dans son corps pour être heureux ou bien faut-il être heureux pour être bien dans son corps ? La théorie de Maslow nous apporte une piste de réflexion intéressante. 

Cette envie et ce besoin de sculpter son corps est inexorablement accompagnée d’un besoin de se sentir mieux dans sa tête, d’avoir un meilleur moral et donc d’unifier la santé du corps et de l’esprit, “un esprit zen dans un corps sain” !

La psycho-sociologie du sport nous apprend que l’essence de la performance réside dans le mental. On peut donc en déduire que la clé de l’état de forme passe inévitablement par un épanouissement psychologique.

L’approche psychologique de la remise en forme prend un tout autre virage au regard de l’analyse des recherches de Maslow, en matière de réalisation de soi et d’épanouissement personnel.

Comment accéder au bonheur ? Comment accéder à la réalisation de soi ? La théorie de Maslow nous offre des réponses claires et pragmatiques.

Abraham Maslow (1908 – 1970)

Célèbre psychologue américain, il est considéré comme le père de l’approche humaniste, surtout connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins, qui est souvent représentée par une pyramide. Né à Brooklyn, New York, fils d’immigrants russes d’origine juive, Abraham Harold Maslow reste une référence pour nombre de psychologues dans le monde entier. Il est notamment connu dans la psychologie du travail pour ses études sur la motivation.

La Pyramide des besoins de Maslow

Abraham Maslow a élaboré une théorie selon laquelle un aspect essentiel de l’être humain est de développer son potentiel personnel. Chaque individu aspire à satisfaire divers types de besoins, des plus primaires (faim, soif…) au plus existentiel (accomplissement de soi).

Le postulat majeur de cette conception est que les besoins supérieurs ne peuvent apparaître que si les besoins inférieurs sont déjà satisfaits.

La pyramide de Maslow est l’un des modèles de la motivation les plus enseignés, notamment en formation au management. Ce modèle possède l’avantage d’être immédiatement compréhensible et frappant.

 Pyramides des besoins de Maslow

Sa hiérarchie des besoins signifie que l’homme n’atteint le plein développement de son psychisme que s’il est satisfait sur tous les plans : physiologie, sécurité, amour (appartenance), estime (reconnaissance) et accomplissement de soi (créativité).

Cette hiérarchie est généralement représentée sous la forme d’une pyramide qui, de la base au sommet, distingue cinq niveaux de besoins :

  1. Besoins physiologiques : manger, boire, respirer, dormir, se vêtir, activité sexuelle..
  2. Besoins de sécurité et de protection : bonne santé, logement, stabilité d’emploi, entourage, argent…
  3. Besoins d’appartenance, besoins sociaux : besoin d’amour, affection, vie sociale, amis, appartenir à un groupe, partager, communiquer…
  4. Besoins d’estime : estime de soi, estime des autres, respect des autres, être reconnu, exprimer ses compétences, avoir de l’indépendance…
  5. Besoins d’auto-accomplissement : s’épanouir, méditer, approfondir sa culture, être consulté et écouté, autonomie, vivre sa passion, développement personnel…

 

Distinction entre « besoin » et « désir »

Le besoin est exprimé par le cerveau inconscient sous forme d’une émotion qui en signale la présence, la satisfaction ou la non satisfaction. Le désir peut s’exprimer et se définir, c’est en ce sens qu’il est conscient, mais son origine est inconsciente.

Les désirs se distinguent aussi des besoins dans le sens où ils peuvent être satisfaits dans un mode imaginaire. L’accomplissement des désirs ne permet pas forcément d’accéder à l’épanouissement. C’est pourquoi il est fondamental de faire la différence entre ses désirs et ses besoins. Par exemple, il appartient aux adultes de veiller à la satisfaction des besoins de l’enfant et non des désirs qui parfois les masquent et les déforment.

Cette pyramide doit être pour vous le “mode d’emploi de la réalisation de soi”, d’un point de vue méthodologique. Elle peut vous apporter un socle théorique de qualité et vous aider à mieux cerner les différents aspects qui régissent votre vie.

En somme, vous devez avoir conscience que l’état dit “du bonheur” est le fruit d’une concordance de différents éléments sociaux, personnels, psychologiques et que vous pouvez agir sur ces éléments pour y accéder.


Conclusion

On connaît l’expression “self made man”. Elle désigne une personne qui s’est faite elle-même. Elle a notamment retenu l’attention du courant de la psychologie humaniste qui affirme la capacité de l’homme à se transcender…

Une des prises de conscience à laquelle peut nous amener l’étude de la thèse de Maslow, c’est que le bonheur est une conséquence et non un hasard : la conséquence de choix et de décisions qui nous amènent progressivement à gravir une à une les marches qui conduisent à l’épanouissement personnel. Le bonheur est le fruit d’un cheminement progressif et réfléchi.

Vouloir atteindre cet état de grâce en comptant uniquement sur le sport, sans se soucier de ses besoins et sans considérer sa personne, son être dans sa globalité, est voué à l’échec.

Etre en forme, c’est être avant tout bien dans sa tête. Jusqu’à preuve du contraire, c’est le cerveau qui est le centre des émotions et des sentiments et non les muscles, encore moins les abdominaux en tablette de chocolat…

Pour conclure, n’oubliez de faire du sport, cela reste un plus indéniable dans votre quête du bonheur, un corps sain saura plus facilement abriter un esprit apaisé, d’où le diction bouddhiste : « fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester ».

Mais n’oubliez jamais que tout est une histoire de mental.

En avant, et bonne remise en forme !!

Matthieu Verneret 

Références :

- La confiance en soi : Lionel Bellanger ; Pyramide des besoin de Maslow : Frederic P. Miller. 



Je suis le créateur de coachfitness.com et je suis coach sportif, spécialisé dans le fitness, la forme et le bien-être depuis plusieurs années. Sur ce blog, je vous livre tous mes meilleurs conseils pour être au top de votre forme et développer le corps dont vous rêvez !


3 thoughts on “Psychologie du sport : La réalisation de soi selon Maslow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à mes articles !